top of page

6 conseils pour améliorer votre façon d'écrire

Vous avez envie d'avoir un style percutant qui va coller votre lectorat à vos mots pour l'immerger pleinement dans l'histoire ou vous avez peur que votre écriture ne soit pas assez fluide, pas assez agréable à lire. Comment écrire un livre qui va captiver votre lectorat autant par la forme que par le fond ? Voici 6 conseils qui vont vous aider à affirmer votre plume.



Conseil n° 1 : évitez les tournures passives trop fréquentes


Si vous écrivez une phrase à la voix passive, essayez de la réécrire à la voix active. Vous verrez que votre phrase aura plus de force. Elle sera plus directe et plus franche.


Il est vrai que, parfois, la voix passive est préférable. L’essentiel est surtout de ne pas l’utiliser à toutes les sauces.


Conseil n° 2 : faites attention à la ponctuation


La ponctuation détermine la façon dont votre texte va être lu. C’est un peu le chef d’orchestre de votre roman.


Une virgule absente ou mal placée et le sens de votre phrase ou l’intention peut complètement changer.


Par exemple :

« On va manger, les enfants. »

« On va manger les enfants. »


Conseil n° 3 : évitez les répétitions


La répétition est tolérée si vous souhaitez apporter de l’emphase, renforcer un propos ou créer une accroche dans le texte.


Mais le plus souvent, elle est à bannir, car elle freine la lecture et apporte de la lourdeur.


N’hésitez pas à utiliser un dictionnaire de synonymes en ligne pour varier votre vocabulaire.


Conseil n° 4 : écrivez beaucoup


La meilleure manière de s’améliorer dans un domaine, c’est de pratiquer.


Écrivez un journal, un blog. Inscrivez-vous à des ateliers d’écriture. Écrivez des poèmes, des nouvelles. Écrivez un roman.


N’importe quel prétexte fera l’affaire, mais écrivez.


Conseil n° 5 : lisez beaucoup


Grâce à la lecture, vous allez enrichir votre vocabulaire, consolider votre grammaire et parfaire votre style.


Vous comprendrez aussi mieux ce qu’attend votre lectorat si vous lisez dans le genre dans lequel vous écrivez.


Certes, vous pouvez écrire sans aimer lire, mais vous limitez grandement votre potentiel.


Conseil n° 6 : utilisez des verbes plus recherchés que « être », « avoir », « dire » et « faire ».


Par exemple :

il était fatigué → il somnolait

elle avait froid → elle frissonnait

elle dit tout bas → elle chuchota

je faisais de grands gestes → je gesticulais


Bref, variez le plus possible votre vocabulaire pour apporter de la précision à votre propos.


Maintenant, il ne vous reste plus qu'à pratiquer et à écrire aussi souvent que vous le pouvez pour que cela finisse par devenir naturel et que vous n'ayez même plus besoin d'y penser.


À vos claviers !

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page